Skip to Content
Un quart des travailleurs belges ont ‘carte blanche’ pour choisir leur nouveau véhicule de société

Un quart des travailleurs belges ont ‘carte blanche’ pour choisir leur nouveau véhicule de société

Les entreprises recourent de plus en plus souvent à “la liberté de choix” pour retenir leurs travailleurs talentueux

Près d’un quart des travailleurs belges roulant à bord d’une voiture de société ont ‘carte blanche’ pour choisir leur nouveau véhicule. Les cadres et les plus de 45 ans ne sont pas les seuls à bénéficier de cette liberté de choix. Loin s’en faut. Un jeune travailleur prometteur sur sept et un ouvrier sur trois ne doivent plus tenir compte, actuellement, des budgets fixés préalablement ni s’en tenir à une marque ou à un modèle spécifique. C’est ce qu’il ressort d’une nouvelle enquête réalisée par la plateforme automobile Gocar auprès de 3300 Belges. Les employeurs recourent de plus en plus souvent à cette ‘carte blanche’ pour inciter leurs travailleurs talentueux à rester au sein de leur entreprise.

Notre marché de l’emploi est littéralement en effervescence. Plus de la moitié des entrepreneurs qui recrutent estiment qu’il est de plus en plus difficile de trouver une bonne main-d’œuvre. La ‘guerre des talents’ est féroce, semble-t-il. Et l’un des meilleurs instruments pour lier à long terme les travailleurs les plus prometteurs, les plus fidèles et les plus performants demeure le véhicule de société. Mais vu que de nombreuses entreprises recourent déjà à cet incitant, les véhicules ‘classiques’ ne jouent finalement plus de rôle aussi prépondérant. D’ailleurs, la concurrence propose souvent les mêmes modèles.

Les employeurs qui veulent toutefois utiliser la voiture de société comme incitant donnent de plus en plus souvent ‘carte blanche’ à leurs travailleurs. Une enquête réalisée récemment par Gocar montre que près d’un quart des travailleurs belges roulant à bord d’un véhicule d’entreprise (23%) ne doivent pas tenir compte des budgets fixés préalablement ni s’en tenir à une marque ou à un modèle spécifique. Les cadres (20%) et les 45+ (28%) ne sont d’ailleurs pas les seuls à bénéficier de cette liberté de choix. Un jeune travailleur prometteur sur sept et près d’un ouvrier sur trois ont également ‘carte blanche’.

“Mais cela ne signifie pas pour autant que des milliers de Belges se retrouvent dorénavant au volant d’un bolide coûteux. La plupart du temps, les travailleurs peuvent se rendre chez les concessionnaires de leur choix pour demander une offre qu’ils soumettront à leur chef. Ensuite, de concert, ils décideront quel véhicule commander. Grâce à cette démarche, les employeurs peuvent exprimer davantage leur appréciation et leur confiance envers leurs travailleurs.”

Stephanie Popovic, Gocar

Moins de risques d’accident

Par contre, trois-quarts des travailleurs disposant d’une voiture de société doivent encore se plier à des règles strictes lorsque l’entreprise leur propose une nouvelle voiture. Il ressort de l’enquête de Gocar que, non seulement, ils doivent s’en tenir à un budget maximum mais ils ont également un choix très limité parmi plusieurs marques et modèles.

Soulignons, toutefois, que les 45+ sont moins liés à une marque ou à un modèle spécifique, qu’ils doivent seulement respecter un budget maximum. Qu’ils soient moins limités dans leur choix est logique, selon les experts. Très souvent, ces personnes occupent des fonctions élevées dans la société ou disposent d’une expertise très précieuse.

“Il y a aussi une autre raison au fait que les jeunes n’aient pas carte blanche et qu’ils soient plus limités que les autres travailleurs dans leur choix de véhicule de société. Un employeur tient toujours compte de l’inconscience et du comportement au volant des jeunes. Il se dit : plus le véhicule est simple, moins le risque d’accident grave sera élevé.”

Stephanie Popovic, Gocar

Il ressort des derniers chiffres du SPF Mobilité et Transports que plus de 440 000 véhicules dans notre pays sont immatriculés en tant que véhicules de société (2016). La durée de vie moyenne d’un véhicule de société est de 2,4 ans alors qu’elle est de 8,9 ans pour le parc automobile particulier. Ce sont surtout les marques allemandes et françaises, comme BMW, Audi, Mercedes-Benz et Renault, qui sont les plus populaires.

Contactez-nous
Stephanie Popovic Product manager, Gocar
Stephanie Popovic Product manager, Gocar
A propos de Bereal