Un étudiant sur dix ne loue plus de chambre d’étudiant mais achète un appartement

Un étudiant sur dix ne loue plus de chambre d’étudiant mais achète un appartement

Vendredi 26 août 2016 — Selon les estimations, un étudiant sur dix qui devrait normalement louer un kot opte plutôt actuellement pour un petit appartement confortable. Ou plutôt ses parents le font. C’est ce qui ressort de l’analyse du marché effectuée par Century 21 Benelux auprès de ses agents dans trois villes estudiantines. Cela résulte, selon le plus grand professionnel de l’immobilier résidentiel de notre pays, du niveau d’exigence plus élevé des étudiants en 2016.

                                                                               ***

Auparavant, l’étudiant moyen se contentait parfaitement d’une petite chambre où, façon de parler, seul un matelas suffisait. Les exigences des étudiants en 2016 sont un peu plus élevées. Le loyer moyen d’une chambre d’étudiant avoisine, selon Century 21 Benelux, les 350 euros. Mais les chambres d’étudiant qui se louent à 450-500 euros par mois sont plus courantes que l’on ne croit.

“Les étudiants sont plus exigeants aujourd’hui en termes de confort, de luxe et d’intimité. Ils veulent une chambre spacieuse, avec une douche et des toilettes privées, si possible une cuisine et la possibilité de stationner à proximité et de préférence un logement peu énergivore. L’avantage, c’est que les chambres d’étudiant médiocres ou non réglementaires ont de ce fait pratiquement toutes disparu automatiquement. En revanche, cela a entraîné également une augmentation des prix sur le marché de la location des chambres d’étudiant. Le luxe et le confort ont effectivement un prix.”

Isabelle Vermeir, Directrice opérationnelle chez Century 21 Benelux

150 000 euros

Ce sont précisément ces loyers élevés qui incitent les étudiants et leurs parents à de plus en plus souvent sortir la calculette. Century 21 constate ainsi que bon nombre de gens optent pour l’achat d’un studio ou d’un appartement une ou deux chambres plutôt que pour la location d’un kot pour leurs enfants. En analysant les chiffres de plus près, on constate qu’un parent sur dix à la recherche d’un logement pour ses étudiants achète aujourd’hui un petit appartement confortable, explique Century 21 Benelux.

“C’est beaucoup plus qu’il y a cinq ans ; ces pratiques étaient alors très rares. Mais c’est tout à fait compréhensible d’autant plus que pour les Belges, louer un bien revient à jeter l’argent par les fenêtres. Et si on y ajoute les faibles taux d’intérêts sur les emprunts, l’on comprend aisément que les gens hésitent de plus en plus et se tournent vers les logements à vendre.”

Isabelle Vermeir 

L’investissement se situe alors la plupart du temps autour des 150 000 euros, bien que cela puisse aller jusqu’à 300 000 euros.

“C’est un investissement dont peuvent jouir les enfants au cours des premières années. Mais l’on constate également souvent que ces mêmes enfants continuent à habiter ces logements après leurs études. Justement parce que ce n’est pas un simple kot. Et en cas de déménagement, le bien peut toujours être loué ou vendu.” 

Isabelle Vermeir 

Remarque : si vous le souhaitez, nous pouvons vous mettre en contact avec des acheteurs qui peuvent vous faire part de leur témoignage.

Isabelle Vermeir Directrice opérationnelle Century 21 Benelux