Près de dix Belges achètent chaque jour une seconde résidence en Espagne

Les Britanniques achètent moins de maisons en Espagne en raison du Brexit

Au cours des neuf premiers mois de 2021, pas moins de 2 454 Belges ont acheté une résidence secondaire en Espagne. Cela représente une moyenne de 68 par semaine, 9,7 par jour ou un toutes les 2,5 heures. C'est ce qui ressort des derniers chiffres trimestriels des bureaux d'enregistrement espagnols qu'Azull - leader du marché belge de l'immobilier espagnol - a pu consulter. "Les Belges veulent réaliser leur rêve éternel", peut-on lire.

Au total, 154 155 logements ont été vendus en Espagne au cours du troisième trimestre, soit une augmentation de 12 % par rapport au deuxième trimestre. Plus de 16 000 d'entre eux, soit environ 1 sur 10, sont allés à des propriétaires étrangers. Il s'agit à nouveau d'une tendance à la hausse par rapport au reste de l'année.  

Ce qui est particulièrement frappant, c'est que, pour la première fois dans l'histoire récente, les Britanniques ne sont plus en première position des achats effectués par les étrangers. Et cela a tout à voir avec le Brexit.   

"Moins de Britanniques achètent une maison en raison de la nouvelle règle des 90 jours depuis que le Royaume-Uni n'appartient plus à l'Union européenne. Au lieu de 180 jours, les Britanniques ne sont autorisés à séjourner en Espagne que pendant 90 jours sans permis. En outre, à partir de 2022, les Britanniques devront se conformer au système ETIAS, un enregistrement obligatoire qui a un coût. Par conséquent, pour la première fois, les Britanniques sont moins nombreux à acheter une maison de campagne en Espagne. Il est normal que cela fluctue pendant quelques années ; cela s'est déjà produit avec les Russes et les Scandinaves. Il n'y a en fait qu'une seule constante et elle reste le Belge."

Marleen De Vijt, PDG d'Azull  

Les Britanniques restent toutefois en tête du classement des achats étrangers les plus importants, juste devant les Allemands, les Français et les Marocains. Par rapport aux années précédentes, les Chinois se tiennent à l'écart de l'Espagne en particulier (-17 % par rapport à 2020).

906 Belges en Espagne  

Les Belges retrouvent leur cinquième place habituelle avec 906 achats au troisième trimestre, soit à peu près le même nombre qu'il y a un an. Il s'agit toutefois d'une augmentation de 24 % par rapport au deuxième trimestre. Si l'on poursuit cette tendance sur une base annuelle, en 2021, quelque 3 236 Belges auront acheté une habitation en Espagne, soit environ 6 % de plus que l'année dernière.

Les prix moyens des logements en Espagne continuent d'augmenter de 2,61 % par rapport au trimestre précédent. Sur une base annuelle, cela représente même une augmentation de 7,28 %.   

"Néanmoins, l'Espagne reste un marché attrayant et accessible. Nous sommes encore plus de 7 % en dessous des prix de 2007 et la TVA sur les nouveaux bâtiments n'est que de 10 % au lieu de 21 % en Belgique. Une explication simple, d'ailleurs, est que pour de nombreux Belges, tout moment est propice à la réalisation de leur rêve éternel, indépendamment de la corona ou de toute autre crise."

Marleen De Vijt, PDG d'Azull 

Les Néerlandais restent fermes sur leur neuvième place au classement. 657 Néerlandais ont acheté un logement au troisième trimestre, soit une augmentation de près de la moitié par rapport au deuxième trimestre. Cela signifie que cette année, environ 1 972 Néerlandais achèteront une demeure en Espagne. 

Contactez-nous
Johan Conix Managing Partner, Azull
Koen Cypers Communicatie, Bereal
Johan Conix Managing Partner, Azull
Koen Cypers Communicatie, Bereal
A propos de Bereal