Plus de 2 000 Belges ont déjà acheté des biens immobiliers en Espagne cette année

Le nombre de Belges qui ont acheté un logement en Espagne au cours du premier semestre de cette année bat des records. Pas moins de 2362 Belges ont acquis une résidence secondaire durant les six premiers mois de l’année.  Et si cette frénésie d’achat se poursuit pendant le reste de l'année, on estime que le nombre de biens achetés devrait atteindre 4800 unités, ce qui constituerait un record absolu.  

2 362 Belges ont acheté un logement en Espagne en 2022. 1 155 de ces biens ont été vendus au deuxième trimestre de cette année. Une baisse négligeable de 4 % par rapport au premier trimestre, où un nombre record de 1 207 logements ont été achetés. Un ralentissement du marché n’est toutefois pas prévu à court terme si l'on en croit Marleen De Vijt.  

« Il semblerait que bon nombre de personnes qui avaient l’intention d’acquérir un jour un logement en Espagne aient anticipé cette décision. Le nombre de demandes atteint un record important. Il se peut que la pandémie et les tensions géopolitiques de ces derniers mois jouent un rôle dans cette tendance. La grande majorité de nos acheteurs ne considèrent d’ailleurs pas un bien immobilier en Espagne comme un investissement: 80% des achats sont purement destinés à un usage personnel, et éventuellement aussi à une location à la famille ou à des amis ». - Marleen De Vijt, CEO d’Azull 

La hausse des prix

Le prix d’une habitation en Espagne continue à augmenter au cours des six premiers mois de 2022. Depuis janvier, le prix d’un logement a grimpé en flèche (+5,5 %) par rapport à fin 2021. Pourtant, les prix avaient alors déjà connus une hausse 7,9 % sur base annuelle.  

« Le prix d’achat d’un logement en Espagne atteint le record absolu de 2007. Depuis 2014, le prix d’un bien en Espagne a plus que doublé. Cette hausse est largement imputable à l’inflation, tout comme à l’augmentation des prix des terrains, des coûts des matériaux et de la main-d’œuvre. Bien que la hausse soit négligeable cette année par rapport à l’inflation de 10% que subit l'Espagne. Malgré l’augmentation, une « casa » en Espagne reste bien moins onéreuse qu’un logement quel qu’il soit en Belgique. En Belgique, le prix moyen au m² est de 2 428 €, en Espagne, il atteint à peine 1 957 € ». - Marleen De Vijt, CEO d’Azull. 

La location

En termes de localisation, quelques changements sont également perceptibles. La Costal del Sol est devenue le lieu de prédilection des Belges, au détriment de la Costa Blanca.  

« Tandis que le nombre de logements vendus à la Costa Blanca était chez nous deux fois plus élevé qu’à la Costa del Sol, nous constatons aujourd’hui que la Costa del Sol représente déjà 40% du nombre de transactions. Un changement peut aussi être remarqué à la Costa Blanca: la partie sud, en direction d’Alicante, ne cesse de gagner en popularité. Selon moi, ce phénomène est également lié à la hausse des prix à la Costa Blanca: auparavant, la Costa del Sol était encore nettement plus chère. À l’heure actuelle, les prix des deux côtes se rapprochent de plus en plus. Pour environ 250 000 euros, vous pouvez désormais aussi trouver un pied-à-terre à la Costa del Sol. C’est un montant que l’on doit également de plus en plus débourser à la Costa Brava ». - Marleen De Vijt, CEO d’Azull 

Avec leurs 1 155 acquisitions au deuxième trimestre, les Belges occupent la cinquième place à l’échelle mondiale. Les Britanniques restent traditionnellement en tête avec 2 310 achats. Ils sont suivis par les Allemands, les Français et les Marocains. Les Néerlandais continuent aussi leur migration vers l’Espagne. Ils acheté 21 logements de moins que le Belges alors qu’en 2019, la différence en termes de biens achetés était encore de 46 %.  

Marleen De Vijt CEO, Azull
Jules Fremaut PR Consultant, Bereal
A propos de Bereal

Credible real estate communication