Les futurs acquéreurs d’un logement en Wallonie obtiennent deux fois plus pour leur argent qu’en Flandre

Les futurs acquéreurs d’un logement en Wallonie obtiennent deux fois plus pour leur argent qu’en Flandre

Immobilier en Belgique

Vendredi 1 décembre 2017 — Les acquéreurs d’un bien immobilier en Wallonie en reçoivent aujourd’hui deux fois plus pour un même montant que les acquéreurs en Flandre. La différence en termes d’acquisition immobilière en Flandre, en Wallonie ou à Bruxelles est plus marquée que jamais. Celle-ci est d’autant plus flagrante au niveau de la superficie du terrain et de la surface habitable. C’est la conclusion que tire Century 21 Benelux, le plus grand acteur sur le marché immobilier résidentiel belge, après avoir analysé le marché immobilier dans les dix plus grandes villes de notre pays.

                                                                             ***

La Belgique continue à accumuler les records immobiliers. Par rapport à l’année dernière, le nombre de transactions immobilières a augmenté de 1% au cours des neuf premiers mois. Le prix moyen d’une habitation a également augmenté par rapport à l’année dernière : en Flandre, on parle d’une augmentation de prix de près de 2,4%, contre 1,7% à Bruxelles et 0,3% en Wallonie. Selon les chiffres officiels, le prix moyen d’un logement en Belgique est aujourd’hui de 243 344 euros.

Century 21 Benelux a analysé ce qu’il était possible d’acheter pour ce montant de 230 000 à 250 000 euros, dans les dix plus grandes villes belges. La conclusion la plus étonnante est la suivante : la différence de qualité entre des biens de même catégorie de prix situés en Flandre et en Wallonie n’est pas très grande. Mais la différence en termes de superficie, par contre, est énorme, tant au niveau du bien lui-même qu’au niveau du terrain. Bruxelles est et demeure un marché spécifique, qui reste très compétitif par rapport aux autres capitales européennes.

Bruxelles : de grandes différences entre le nord et le sud

“A Bruxelles, il est possible d’acheter une grande maison unifamiliale avec trois chambres pour 240 000 euros, mais il y a des travaux à  prévoir, et, la plupart du temps, l’habitation doit être entièrement rénovée”, explique Isabelle Vermeir, CEO de Century 21 Benelux. “Pour ce même montant, vous trouverez à Bruxelles un appartement d’assez bonne qualité de quelque 100m². Mais, ce qui est assez spécifique à la capitale, c’est que tout dépendra du quartier dans lequel vous cherchez un bien. Pour un même montant, vous en aurez un peu plus pour votre argent à Anderlecht qu’à Uccle, où les prix sont historiquement élevés.”

Flandre : un terrain de cinq ares en moyenne

A Malines, Anvers et Gand, pour 240 000 euros, vous pouvez acheter une maison semi-mitoyenne ou une maison de rangée, avec deux à trois chambres. Mais la différence par rapport à Bruxelles où la densité de population est plus grande réside dans la superficie totale du terrain du bien.

“Pour 245 000 euros, vous pouvez tabler sur une maison de cinq ares dans les régions d’Anvers, de Malines ou de Gand. La superficie habitable y varie souvent de 100 à 130 m². Les habitations sont souvent habitables immédiatement mais devront toutefois quand même être rénovées à terme”, précise Isabelle Vermeir.

Dans le Brabant flamand, et plus précisément à Leuven, pour ce montant de 240 000 euros, il est possible d’acquérir une petite maison pouvant accueillir un jeune ménage. Ce n’est pas très grand, et le confort n’est pas des meilleurs. La plupart du temps, ce genre de biens immobiliers requiert des travaux de rénovation. Ce n’est pas anormal pour le centre de Leuven vu que les prix de l’immobilier au centre-ville prennent des proportions de plus en plus grandes et figurent parmi les plus élevés en Flandre.

Dans les petits coins de Flandre, pour ce montant, vous en recevrez un peu plus. Dans le Westhoek, il est par exemple possible de trouver une maison rénovée pour un prix moyen de 243 000 euros, avec souvent trois, voire quatre chambres. Et la superficie dépassera souvent les cinq ares.

De plus grands terrains en Wallonie

Le plus surprenant, c’est la différence qui existe entre les biens immobiliers situés en Wallonie et ceux en Flandre. Pour le même montant, vous recevez en Wallonie davantage de superficie habitable et de terrain.

“Dans la région de Liège, vous trouverez des maisons bien équipées pour un prix de 235 000€ à 245 000€. Les maisons de cette catégorie de prix disposent le plus souvent d’un grand jardin et comptent au moins trois chambres. La superficie moyenne est toujours une peu plus élevée qu’en Flandre, de 125 à 160 m² de superficie habitable”, ajoute Isabelle Vermeir.

A Mons, dans le Hainaut, la différence par rapport à la Flandre est encore plus flagrante : pour 239 000 euros, vous pouvez acheter une villa sur un terrain de 23 ares, parfois même avec deux garages et la plupart du temps avec une vue époustouflante. Idem à Namur : la superficie habitable dont vous pourrez jouir pour une habitation de 230 000 à 250 000 euros varie de 140 à 170 mètres carrés. La superficie totale de ce type d’habitation atteint vite les neuf ares, voire plus. A Charleroi, pour un prix similaire,, vous trouverez une maison d’une superficie habitable supérieure à 200 m², avec cinq chambres, sur un terrain d’au moins 11 ares et avec deux garages.
 

Bergen 1
Bergen 2
Bergen 3
Bergen 4
Bergen 5
Bergen 6
Brussel 1
Brussel 2
Brussel 3
Brussel 4
Brussel 5
Brussel 6
Luik 1
Luik 2
Luik 3
Luik 4
Luik 5
Luik 6
Mechelen 1
Mechelen 2
Mechelen 3
Mechelen 4
Mechelen 5
Mechelen 6