Hausse de 8 % en un an du coût de la construction en Belgique

Une étude d’Arcadis classe Bruxelles au huitième rang des capitales européennes où le coût de la construction est le plus élevé

En Belgique, le coût de la construction a considérablement augmenté l’an dernier. À Bruxelles, il a augmenté de 8 % par rapport à l’année précédente. Bruxelles est ainsi la 8e capitale d’Europe où le coût de la construction est le plus élevé. Cette augmentation est principalement due à l’obligation de construire des bâtiments quasi zéro énergie, à l’inflation, à des matériaux de construction plus chers et à des coûts salariaux plus élevés. C’est ce que révèle l’International Construction Costs Index 2021, une étude réalisée par le bureau international de conseil et de conception Arcadis qui compare 100 métropoles mondiales. Bruxelles se classe au 32e rang mondial. Genève, Londres et Copenhague sont les villes où le coût de la construction est le plus élevé, alors que c’est dans les villes indiennes de Mumbai, New Delhi et Bangalore qu’il est le plus bas.

Avec sa huitième place, Bruxelles devance de nombreuses autres capitales européennes, comme Berlin (9), Amsterdam (11), Rome (12), Lisbonne (18), Madrid (22) et Athènes (25). À l’échelle mondiale, Bruxelles est passée de la 37e à la 32e place des villes où le coût de la construction est le plus élevé, par rapport au précédent International Construction Costs Index. L’augmentation de 8 % du coût de la construction est une moyenne pour l’ensemble du secteur de la construction et ne concerne donc pas uniquement celui des logements ou des immeubles d’appartements, par exemple. 

« Cette hausse du coût de la construction s’explique de plusieurs manières. L’inflation et l’augmentation du coût des matériaux et de la main-d’œuvre sont quelques-unes des raisons, mais la cause principale est l’introduction de l’obligation de construire uniquement des bâtiments quasi zéro énergie à partir de janvier 2021. En 2020, les maîtres d’ouvrage n’ont en effet pas attendu l’entrée en vigueur de cette obligation et ont déjà adapté leurs plans de construction à la nouvelle législation. »  

Anaëlle Ledein, Head of Real Estate Advisory Arcadis Belgique 

Leader dans la gestion des coûts de construction, Arcadis ne s’attend pas non plus à ce que le coût de la construction baisse dans les années à venir. L’Europe place en effet la barre haut dans la lutte contre le réchauffement climatique. Les objectifs climatiques européens visent une réduction de 55 % des émissions de C02 d’ici 2030. Cela n’est possible que si nous construisons de manière encore plus efficace sur le plan énergétique et plus respectueuse de l’environnement, en utilisant des matériaux de construction de haute technologie, qui sont donc plus chers. Avec PLAGE, la Région de Bruxelles-Capitale a en outre mis au point un cadre contraignant qui oblige les propriétaires et les locataires de grands bâtiments à atteindre des objectifs prédéfinis de réduction de la consommation énergique.

Bruxelles reste populaire auprès des investisseurs

Le coût de la construction relativement élevé à Bruxelles n’a cependant aucune incidence sur la popularité de la ville auprès des investisseurs étrangers. 

« En 2020, nous avons enregistré de très nombreuses grosses transactions sur le marché immobilier bruxellois malgré le COVID-19. Malgré un coût de construction élevé, les prix de l’immobilier à Bruxelles restent attractifs par rapport aux capitales européennes voisines. En raison de la présence des institutions européennes, Bruxelles est considérée comme un centre administratif intéressant, surtout depuis le Brexit. Les investisseurs optent aussi résolument pour des bâtiments durables, adaptables et tournés vers l’avenir. »  

Anaëlle Ledein, Head of Real Estate Advisory Arcadis Belgique

La durabilité comme moteur de la relance

Comme de nombreux autres secteurs, le secteur belge de la construction a souffert du COVID-19 l’année dernière. En raison des confinements, des mesures de sécurité strictes et des retards d’approvisionnement en matériaux de construction dus à des problèmes de production dans certaines usines, le secteur de la construction a enregistré une baisse d’activité de 3,8 % en 2020. 

« La durabilité doit être le moteur de la relance. L’Europe a mis au point une importante politique de relance et débloque 5,95 milliards d’euros pour la Belgique. Avec son plan de relance “Vlaamse Veerkracht” (“résilience flamande”), la Flandre apporte également une solide contribution et investit 1,2 milliard d’euros dans la durabilité. Il s’agit principalement de projets relatifs à l’hydrogène et à la rénovation et l’isolation de logements (sociaux) et de bâtiments publics. Nous devons surtout rénover drastiquement notre patrimoine immobilier afin d’atteindre les objectifs climatiques européens. Nos bâtiments sont en effet aujourd’hui responsables de 36 % des émissions de CO2 et de 40 % de la consommation d’énergie. » 

Anaëlle Ledein, Head of Real Estate Advisory Arcadis Belgique

La construction est traditionnellement un secteur conservateur, mais ici aussi, la numérisation est bien présente. Le travail en BIM, la conception en digital twins, le data analytics, l’intelligence artificielle et la réalité virtuelle fournissent des informations essentielles sur la conception, les coûts et la maintenance des bâtiments.

L’International Construction Costs Index d’Arcadis compare chaque année le coût de la construction dans cent métropoles mondiales. Afin de pouvoir réaliser cette comparaison entre les villes, les coûts ont été indexés sur Amsterdam dont l’indice est 100. Au-delà de ces comparaisons entre les villes, le rapport fournit également des informations globales sur le marché de la construction et des recommandations pour les acteurs du marché. Cette année, le rapport inclut un certain nombre de nouvelles villes, dont Oslo, Vienne, Nice, Memphis, Hô Chi Minh-Ville et Kiev. Cliquez ici pour télécharger le rapport.

À propos d’Arcadis

Arcadis est un bureau international de premier plan en conception et conseil pour l’environnement naturel et construit. Nous faisons la différence pour nos clients et la société grâce à des solutions efficaces, durables et numériques. Nous sommes 27 000 personnes dans plus de 70 pays et avons généré en 2020 un chiffre d’affaires de 3,4 milliards d’euros. Nous soutenons le programme ONU-Habitat par nos connaissances et notre expertise afin d’améliorer les conditions de vie difficiles dans les zones touchées par le changement climatique. www.arcadis.com

 

Les capitales européennes les plus chères

Les 10 villes les plus chères du monde 

Les 10 villes les moins chères du monde

 

1

Londres  

1

Genève

100

Bengaluru

2

Copenhague 

2

Londres

99

New Delhi

3

Oslo 

3

Copenhague 

98

Mumbai

4

Dublin 

4

Oslo

97

Kuala Lumpur

5

Stockholm 

5

Zurich

96

Ho Chi Minh-Ville

6

Paris 

6

La ville de New York

95

Wuhan

7

Vienne 

7

San Francisco

94

Chengdu

8

Bruxelles 

8

Hong Kong

93

Nairobi

9

Berlin 

9

Dublin

92

Johannesburg

10

Moscou


 

10

Macao 

91

Shenzhen

Contact us
Katrien Hermans Marketing & External Communication Specialist, Arcadis Belgique
Anaëlle Ledein Head of Real Estate Advisory, Arcadis Belgique
Catherine Haquenne Communication, Bereal
Katrien Hermans Marketing & External Communication Specialist, Arcadis Belgique
Anaëlle Ledein Head of Real Estate Advisory, Arcadis Belgique
Catherine Haquenne Communication, Bereal
About Bereal