En trois ans, le nombre de Belges ayant acheté une maison en Espagne a doublé

En trois ans, le nombre de Belges ayant acheté une maison en Espagne a doublé

La plupart des propriétaires quittent leur maison en Belgique pour leur résidence espagnole en automne

Mercredi 2 septembre 2015

  • Au cours du premier semestre de 2015, quelque 1539 Belges ont acheté un bien immobilier en Espagne, selon les statistiques officielles. Il y a trois ans, ils n’étaient que 805 à la même période.
  • A la fin de cette année, nous prévoyons 7% de transactions immobilières conclues par des Belges en plus qu’en 2014.
  • Quelque 85% des Belges qui achètent un bien en Espagne quittent leur maison en Belgique pour cette seconde résidence. La plupart pour deux mois

Il semble que les Belges continuent à être nombreux à vouloir investir dans une résidence secondaire en Espagne. Au cours du premier semestre de 2015, quelque 1539 Belges ont ainsi acheté un bien immobilier en Espagne, soit près du double par rapport à il y a trois ans, à la même période. En outre, la majorité de ces Belges se préparent à y passer une bonne partie de la fin de l’année.                                                                     

                                                                ***

Selon les statistiques officielles des bureaux d’enregistrement espagnols, Registradores de Espana, le nombre de Belges ayant une résidence secondaire en Espagne ne cesse de croître. Au total, ce sont 1539 Belges qui ont investi en Espagne au cours du premier semestre de cette année : 815 au cours du premier trimestre et 724 au cours du deuxième trimestre. Cela représente 3,3% d’acquisitions en plus par rapport à la même période en 2014. Quelque 1489 Belges avaient alors franchi le pas.

En comparant les statistiques de cette année à ceux des années précédentes, il semblerait que cette tendance à la hausse se renforce d’année en année.

Par rapport au même semestre en 2013, on constate une augmentation de 16% des transactions conclues par des Belges. Mais la comparaison avec 2012, soit il y a presque trois ans, est encore plus significative. Les bureaux d’enregistrement espagnols ont enregistré à la même période 805 acquisitions réalisées par des Belges alors qu’au cours des six premiers mois de cette année, ils étaient deux fois plus nombreux (+91%).

Marleen de Vijt, CEO d’Azull, le leader belge de l’immobilier espagnol

5% plus cher

Les prévisions ne sont pas de nature à renverser cette tendance.

A la fin de cette année, nous prévoyons une augmentation de 7% des transactions conclues par des Belges par rapport à 2014. Par ailleurs, nous continuons à occuper une bonne quatrième place, derrière les Britanniques, les Français et les Allemands, au classement des acheteurs les plus populaires en Espagne. Les régions vers lesquelles les investisseurs se tournent sont Madrid, Barcelone, Alicante (Costa Blanca) et Malaga (Costa del Sol).

Marleen de Vijt

Et pourtant, les prix de l’immobilier en Espagne sont à la hausse. Au cours du semestre écoulé, les prix ont augmenté en moyenne de 5,1%, et au cours du seul deuxième trimestre de 2015, la hausse des prix était évaluée à 2,8%. Aujourd’hui, les acquéreurs doivent débourser en moyenne 225 000 euros pour une résidence secondaire en Espagne, contre 170 000 euros il y a trois ans.  

Véritable exode

Pourquoi les Belges s’intéressent-ils tant au marché immobilier espagnol alors que les prix sont à la hausse ? Selon une enquête réalisée par le leader du marché, Azull, sur les 420 Belges qui viennent d’investir dans une seconde résidence en Espagne, deux Belges sur trois le font pour en profiter eux-mêmes avant tout. Pas tellement en été, mais surtout en automne lorsque les premières feuilles tombent des arbres en Belgique. Quelque 85% de ces Belges quittent alors leur maison pour se rendre dans leur résidence secondaire, souvent pour deux mois, voire plus longtemps.

L’automne étant à nos portes, cet exode va bientôt commencer. Mais les Belges ne veulent pas uniquement profiter de leur villa en Espagne, selon l’enquête, quelque 80% ont déclaré vouloir également en faire profiter leurs proches gratuitement, plusieurs fois par an, voire parfois également leurs amis. Seul un Belge sur trois met son bien en location sur le marché touristique.

Ils ne recherchent pas le rendement ; ils veulent surtout investir dans des tranches de vie de qualité. Pour eux, mais également pour leurs proches et leurs amis. C’est ce que nous avons également constaté cet été. Les enfants et les petits-enfants peuvent ainsi réaliser de belles économies sur leur budget vacances, et ils ont ainsi la possibilité d’être ensemble et de passer de bons moments ensemble.

Marleen de Vijt

Sur Azull

Azull est le leader absolu en Belgique en matière de vente de secondes résidences en Espagne. Le groupe immobilier a des bureaux tant en Belgique qu’en Espagne et se porte garant de la diffusion d’informations correctes et d’un service professionnel dans ses agences. www.azull.info