En Belgique, un livre rare sur trois s’envole vers des collectionneurs étrangers

Les ventes aux enchères belges de livres anciens gagnent en popularité auprès des Français, Néerlandais et Américains.

Mardi 26 septembre 2017 — Les livres anciens et manuscrits rares, qui dans certains cas sont à considérer comme faisant partie du patrimoine belge, s’envolent toujours plus souvent vers l’étranger. L’année dernière, ce sont ainsi près de 5.000 ouvrages anciens mis en vente en Belgique, et qui ont fini entre les mains de collectionneurs internationaux, principalement des Français, Néerlandais et Américains. Soit un livre sur trois, contre un ouvrage sur cinq en au milieu des années 2000. C’est ce qui ressort d’une analyse de marché d’Arenberg Auctions, la nouvelle maison de vente bruxelloise née de la fusion entre The Romantic Agony et Henri Godts. La maison de vente est la plus importante sur ce marché à l’échelle du Benelux et s’installera l’an prochain dans la Rue aux Laines à Bruxelles, au milieu des plus grandes maisons de vente internationales.

A l’échelle mondiale, ce sont près de 400.000 livres rares qui ont été vendus aux enchères durant l’année 2016 dont 15.000 en Belgique. Fait surprenant: les collectionneurs internationaux d’antiquités, qu’ils s’agissent de livres anciens, de manuscrits ou de gravures, s’intéressent toujours plus à la Belgique lors de leur recherches de pièces d’exception.  

Selon une analyse du marché réalisée par la maison Arenberg Auctions - le nouveau nom des célèbres maisons de vente bruxelloises The Romantic Agony et Henri Godts après leur fusion - près d’un tiers des ouvrages vendus en Belgique le sont à des acteurs étrangers. Il y a dix ans, cette proportion n’excédait pas une sur cinq, tandis qu’il y a vingt ans, 90% des oeuvres étaient vendues à des collectionneurs belges, explique la maison de vente.  

Concrètement, le marché belge des ventes aux enchères agit littéralement comme un aimant sur une longue série de collectionneurs internationaux. Ce qui n’empêche pas un grand nombre d’institutions et de bibliothèques belges de fréquemment regarnir et étoffer leurs collections.

De riches collections

Cet intérêt croissant des acteurs étrangers trouve notamment son explication dans le nombre toujours plus grand de ventes aux enchères en ligne, ce qui a très nettement renforcé l’accessibilité de certains marchés aux acteurs internationaux. Il y a aussi que la Belgique compte de nombreux collectionneurs, qui ont construit des collections volumineuses et riches en pièces d’exception. Le collectionneur belge a d’ailleurs, à l’étranger, la réputation d’être particulièrement passionné et de démontrer une grande expertise.

“Dans la mesure où la Belgique s’est toujours trouvée au carrefour de grandes cultures européennes, le matériel, le patrimoine historique ne manque pas dans notre pays. De quoi justifier l’intérêt que démontrent certains acteurs internationaux. Un intérêt qui ne devrait faire que croître et qui explique qu’une part significative de l’offre disponible sur le marché belge parte à l’étranger.”

Henri Godts expert de la maison de vente Arenberg Auctions

Lieu de rendez-vous international pour le commerce d’antiquités

A l’international, ce sont surtout les Français, Néerlandais, Américains et Italiens qui viennent en Belgique à la recherche de livres rares et autres manuscrits. C’est ainsi que, à la fin de l’année dernière, une Graduale en parfait état - un manuscrit vieux de plus de 500 ans reprenant des chants religieux grégoriens - fût vendue rien moins que 200.000 euros à un collectionneur privé italien.

En tout, Arenberg Auctions a vendu l’an dernier près de 5.000 ouvrages anciens, ce qui représente près d’un tiers de l’offre disponible sur le marché belge. Afin de suivre cette tendance à l’internationalisation, la maison a décidé de s’installer, dès 2018, dans la Rue aux Laines à Bruxelles, au coeur du carrefour international du commerce d’antiquités, à proximité de grands musées et bibliothèques, un quartier déjà choisi par une longue série de prestigieuses maisons de vente internationales.

“Cela renforcera notre position internationale et notre attractivité sur le marché. Nous nous installons dans un endroit magnifique, particulièrement réputé auprès des collectionneurs étrangers de par sa proximité avec d’autres maisons de vente et musées. Le bâtiment se trouve en outre à l’ombre du prestigieux Palais d’Egmont et dans une rue qui fut habitée par des familles aussi célèbres que les Arenberg ou les Mérode. “

Henri Godts, expert veilinghuis Arenberg Auctions

Dans l’attente du déménagement, les ventes aux enchères prévues les 10 octobre, 24 et 25 novembre et 12 décembre auront lieu dans les implantations historiques, soit à la Rue de l’Aqueduc et dans la salle de vente Horta, Boulevard de Waterloo.

Graduale 1490-1510
Atlas Cornelius Wytfliet 1598
Description de l'Egypte, 19e siècle
Lettres Paul Eeckhout
Rue aux Laines
Rue aux Laines
Rue aux Laines