Deux maisons belges fusionnent pour devenir la plus importante salle de vente aux enchères de livres des Bas Pays

Deux maisons belges fusionnent pour devenir la plus importante salle de vente aux enchères de livres des Bas Pays

The Romantic Agony et Henri Godts s’attaquent à la concurrence internationale

Mercredi 14 décembre 2016 — Deux des maisons les plus prestigieuses de notre pays, The Romantic Agony et Henri Godts, ont décidé d’unir leur destin et de fusionner. Cette nouvelle salle de vente devient ainsi la plus grande salle à proposer la vente aux enchères de livres dans les Bas Pays. Elle se spécialisera en effet dans les livres anciens recherchés par les collectionneurs et les institutions. Le fait que ces deux maisons unissent leur destin pour devenir ainsi l’un des plus gros acteurs du marché à l’échelle internationale est déjà un exploit en soi.

Les maisons The Romantic Agony et Henri Godts, toutes deux situées à Bruxelles, ne sont pas inconnues sur le marché des enchères. Ces deux maisons ont effectivement plus de cinquante années d’expérience à leur actif et sont devenues au fil du temps les acteurs les plus importants de leur secteur. Tant The Romantic Agony que Henri Godts se sont spécialisées au cours de ces dernières décennies dans un marché niche dont l’importance prend de plus en plus d’ampleur, à savoir le marché des livres, des gravures, des documents, des signatures, des manuscrits, des dessins, des photos et des atlas rares.

La fusion se déroulera progressivement tout au long de l’année prochaine. A ce jour, les deux maisons ont vendu en moyenne plus de six mille lots par an aux enchères. L’objectif est d’accroitre considérablement cette part de marché. Cela signifie donc que la nouvelle enseigne sera la plus grande salle de vente de notre pays à proposer des livres aux enchères et qu’elle deviendra ainsi la concurrente directe de maisons internationales telles que Sotheby’s et Christie’s. En outre, la fusion va permettre aux experts des deux maisons, sous l’égide de Johan Devroe et de Henri Godts, d’unir leurs forces. L’équipe de professionnels se composera ainsi d’une dizaine d’experts.

“Il arrive rarement que deux salles de vente de telle importance s’unissent sous un même toit. Nous devenons ainsi dans notre domaine la plus grande salle de vente des Bas Pays. Mais plus important encore, cette fusion offre une importante plus-value. Elle nous permet d’unir nos compétences respectives et ainsi de renforcer davantage notre expertise.” Johan Devroe, expert principal chez The Romantic Agony.

Patrimoine culturel

Grâce à leur expertise et aux descriptions détaillées des œuvres d’art, les salles de vente jouent un rôle de plus en plus grand dans la conservation et la valorisation du patrimoine culturel de notre pays. Le nouveau conseil d’administration de ces deux maisons espère pouvoir davantage mettre l’accent à ce niveau-là après la fusion et considère que l’une de ses missions fondamentales est de faciliter l’accès au grand public.

“L’un de nos buts premiers est de faciliter l’accès aux enchères au grand public. Il ne s’agit pas là d’un aspect commercial mais plutôt de l’aspect sociétal de notre travail. Souvent, les Belges pensent qu’il faut dépenser une petite fortune pour posséder quelque chose d’unique ou de valeur. Le fait de faciliter l’accès aux enchères suscitera davantage d’intérêt pour notre patrimoine, ce qui est une excellente chose.” Henri Godts, expert principal Maison Henri Godts.

The Romantic Agony & Henri Godts

Fondée en 1997 par Trees Stubbe et Johan Devroe, la salle de vente The Romantic Agony se situe dans la rue de l’Aquaduc à Bruxelles et bénéficie d’une solide réputation. Cet automne, elle a adjugé aux enchères l’un des graduales les mieux conservés et les plus complets au prix de 200 000 euros. Un graduale est un manuscrit de chants grégoriens. L’une des pièces les plus extraordinaires vendues par la maison était une édition du fameux Don Quichotte, qui datait de quelque 400 ans. Le roman de Cervantes de 1617, imprimé à Barcelone, a été attribué au prix de 222 000 euros.

Henri Godts, dont la salle de vente se situe dans l’avenue Louise à Bruxelles, a commencé sa carrière en tant qu’antiquaire et négociant en livres pour la salle de vente du fameux Louis Moorthamers. Depuis 1997, il vend en tant qu’indépendant de vieux autographes, signatures, atlas, cartes et livres. La maison a connu de beaux jours, fin des années 90, avec la vente aux enchères d’atlas et de cartes du monde. Ainsi, à l’époque, un atlas authentique du 16ème siècle du cartographe Ortelius a été adjugé à quelque 4 millions de francs belges, soit aujourd’hui plus ou moins 100 000 euros.