Deux fois plus de fêtes de quartier qu’avant le coronavirus

Deux fois plus de fêtes de quartier qu’avant le coronavirus

Fête des Voisins : cinq conseils pour organiser rapidement l’événement de quartier parfait

Rues de jeux, petit apéro, barbecues géants ou châteaux gonflables : la fête de quartier est de retour. Et comment ! Depuis mars, environ 1300 événements de quartier ont lieu chaque mois sur le réseau numérique de quartier Hoplr. Soit deux fois plus qu’avant le coronavirus. À l’occasion de la Fête des Voisins, le 27 mai, près de 2000 fêtes de quartier auront même lieu dans tout le pays ce mois-ci. Le mois de mai tend donc vers un record absolu. Laura Geerts, experte en matière de voisinage, vous livre cinq conseils pour organiser rapidement une fête de quartier digne de ce nom.

« C’est votre première fois ? Ne placez pas la barre trop haut. »

« Une fête de quartier réussie ne doit pas être prise trop au sérieux », nous confie Laura Geerts, experte en voisinage chez Hoplr. « L’essentiel est de rencontrer d’autres habitants du quartier pour faire (plus ample) connaissance. Vous pouvez pour cela organiser une grande braderie ou tout aussi bien inviter vos plus proches voisins pour l’apéro. Si c’est la première fois que vous organisez quelque chose, ne placez pas la barre trop haut et demandez ensuite à vos voisins ce qu’ils en ont pensé. Vous pourrez toujours voir plus grand l’an prochain. »

« Impliquez d’emblée vos voisins dans l’organisation »

« Pour favoriser un sentiment de cohésion et garantir succès de votre activité, mieux vaut impliquer les voisins dès le début. Il y a d’ailleurs de fortes chances que plusieurs voisins aient la même idée en tête. Toute aide est la bienvenue et les habitants se sentent fiers de laisser leur empreinte sur leur fête de quartier », explique Laura Geerts. « Laissez vos voisins vous aider à choisir le menu, à dresser une liste du matériel à prêter ou à décider qui fera les courses. À partir de cette base, un chouette comité de quartier pourra même voir le jour à terme. »

« Puisez dans la tirelire de votre commune »

« Une grande fête de quartier peut coûter cher, mais ce n’est pas nécessairement à vous de tout payer. De nombreuses communes interviennent en effet financièrement ou prêtent du matériel pour les fêtes de quartier. Les communes organisent aussi souvent elles-mêmes des fêtes de quartier et jouent un rôle clé pour stimuler les rencontres. N’hésitez donc pas à contacter le responsable des événements au sein de votre commune », conseille madame Geerts. « Vérifiez également s’il existe déjà un comité de quartier. Ses membres ont peut-être constitué une cagnotte et seront heureux de vous aider. Vous pouvez également demander aux commerçants locaux de vous parrainer. Enfin, vous pouvez aussi demander à vos voisins eux-mêmes une contribution financière ou matérielle. »

Creator: Halfpoint  |  Credit: Getty Images/iStockphoto
Creator: Halfpoint ​ | ​ Credit: Getty Images/iStockphoto

« Faites en sorte que l’événement soit accessible à tous »

« Veillez à ce que personne ne se sente exclu. Il suffit pour cela d’inviter tous les habitants de votre rue, mais l’accessibilité se traduira également dans les activités et le menu. Pensez à des divertissements pour les jeunes et les moins jeunes ou optez pour une formule auberge espagnole. Il y en aura alors pour tous les goûts », poursuit notre experte. ​

« Immortalisez l’événement »

« Une fête de quartier réussie s’inscrit souvent dans la durée. Les souvenirs partagés créent du lien et un sentiment de cohésion. Renforcez cet effet en prenant des photos et des vidéos et en les partageant avec le voisinage. En ressortant les photos et les films quelques mois plus tard, vous renforcerez l’enthousiasme pour l’organisation d’une nouvelle fête et garantirez un engagement supplémentaire pour la prochaine édition ».

 

Pierre Demolin Hoplr
Laura Geerts Expert Buurtcommunicatie, Hoplr

 

 

A propos de Bereal