C’est le Belge qui a les exigences le plus élevées pour l'achat d'une résidence de vacances

C’est le Belge qui a les exigences le plus élevées pour l'achat d'une résidence de vacances

Les bureaux d'enregistrement espagnols voient un nombre record de Belges acheter une maison de vacances neuve en Espagne

Mercredi 27 avril 2016

  • Il ressort de nouvelles statistiques officielles que 2.907 Belges ont acheté l'an dernier une maison de vacances en Espagne. Et il faut noter un élément remarquable : leur achat va en général de pair avec des exigences très élevées. Non moins d'un Belge sur trois a ainsi acheté un logement ou un appartement neuf.
  • Juste un peu moins de la moitié des Belges qui ont acheté l'an dernier en Espagne ont opté pour un immeuble de plus de 80 m2. Un sur quatre (27,6%) veut même qu’il dépasse 100 m². Seuls les Néerlandais ont réalisé un meilleur score, ce qui est d'ailleurs frappant.
  • Les prix immobiliers ont augmenté en Espagne en 2015 de 6,6 pour cent par rapport à 2014. Cela n'a toutefois pas d'impact sur les ventes.
                                                                              ***

 

L'endroit le plus populaire pour acheter une seconde résidence à l'étranger est et reste l'Espagne. Il ressort des chiffres officiels des bureaux d'enregistrement qui ont pu être consultés par Azull, le leader belge du marché de l'immobilier espagnol, qu’exactement 2.907 Belges y ont acheté l'an dernier une seconde résidence. Il est d'ailleurs remarquable que ces mêmes statistiques indiquent que personne ne fixe des exigences plus élevées que le Belge quand il s'agit de l'achat d'une seconde résidence. Non moins d'un Belge sur trois ayant acheté une 'casa' espagnole en 2015 a opté pour une nouvelle construction. Aucun autre peuple ne fait mieux.

Selon les statistiques officielles des bureaux d'enregistrement espagnols, les Registradores de Espana, le nombre de Belges qui achètent une seconde résidence en Espagne continue d'augmenter légèrement. L'an dernier, 2.907 Belges ont acheté une seconde résidence en Espagne, en 2014 ce chiffre n’atteignait ‘encore que’ 2870 - soit une légère augmentation de 1,3 pour cent. Mais ce n'est pas vraiment étonnant car le marché immobilier espagnol continue d'attirer les acheteurs étrangers année après année.

Au total, 46.728 logements espagnols ont été vendus à des étrangers l'an dernier. La majeure partie a été achetée par les Britanniques, suivis par les Français et les Allemands. Les Belges trônent à la quatrième place mondiale sur le plan des achats en Espagne. Au niveau de la popularité, ce sont surtout la Costa Blanca et la Costa del Sol qui tirent particulièrement bien leur épingle du jeu.

Qualité et superficie

Ce qui frappe encore le plus dans les statistiques officielles selon le leader du marché Azull est le fait que les Belges n'achètent pas simplement une seconde résidence. Plus que n'importe quels autres étrangers, les Belges achètent des nouvelles constructions en Espagne. Un Belge sur trois qui a acheté une maison de vacances en Espagne l'an dernier a ainsi opté pour un nouvel immeuble. C'est beaucoup, car seulement 22 pour cent des étrangers en moyenne achètent une seconde résidence neuve.

Mais les exigences élevées des Belges ne se manifestent pas seulement lors de l’achat d’une nouvelle construction, la qualité prime également pour le Belge lors de l'achat d'un bien immobilier existant. Azull, leader du marché, le remarque encore plus depuis le rachat récent du célèbre acteur immobilier Inmo Espana, qui est spécialisé depuis vingt ans dans la vente de logements existants de qualité en Espagne.

"À l’instar de notre propre logement, le logement de vacances doit maintenant lui aussi de plus en plus satisfaire toutes les exigences. Le Belge construit ou transforme sa seconde résidence de plus en plus souvent selon son propre goût. Il n'est donc pas étonnant que les Belges soient des clients appréciés en Espagne. À la différence de certaines autres nationalités, les Belges sont connus pour le capital important qu'ils investissent dans les briques."

Marleen De Vijt, CEO Azull 

Mais il ne s'agit pas seulement de la qualité, la superficie est et reste également importante. Le critère reste toujours élevé pour la plupart des Belges, même s'il s'agit de leur seconde résidence.

"Juste un peu moins de la moitié des Belges qui ont acheté l'an dernier en Espagne ont opté pour un immeuble de plus de 80 m2. Un sur quatre (27,6%) veut même qu’il dépasse 100 m². Seuls les Néerlandais ont réalisé un meilleur score, ce qui est d'ailleurs frappant. 45 pour cent des Néerlandais ont ainsi acheté l'an dernier un logement en Espagne qui dépasse 100 m2.”

Marleen De Vijt

Plus-value

Tout aussi remarquable : l'augmentation des prix immobiliers en Espagne a pour le moment peu ou pas d'impact sur les ventes. Par rapport à 2014, les prix immobiliers moyens y ont augmenté de 6,6 pour cent l'an dernier. Et nous nous attendons également au cours des années à venir à des augmentations de prix d'en moyenne 5 pour cent. Mais le Belge continue d’opter pour l'Espagne.

“Aujourd'hui, on peut encore acheter une belle seconde résidence en Espagne à partir de 160.000 euros, nouvelle construction incluant la vue sur la mer. En Belgique, c'est devenu impossible, c’est d’autant plus vrai si vous voulez de la qualité. Le Belge a en outre au moins une certitude s'il achète maintenant en Espagne, à savoir qu'il peut compter sur une plus-value s'il vend."

Marleen De Vijt