Acheter une seconde résidence en Espagne devient  25% plus cher

Acheter une seconde résidence en Espagne devient 25% plus cher

Début 2015, 815 Belges ont acheté une seconde résidence en Espagne contre 747 début 2014

Mercredi 27 mai 2015 — Par rapport à 2013, le Belges déboursent actuellement quelque 25% de plus lors de l’acquisition de leur seconde résidence en Espagne. C’est presque la fin des bonnes affaires, notamment sur les Costa espagnoles qui ont la cote. Ainsi en conclut Azull, le leader belge de l’immobilier espagnol, après avoir analysé récemment les prix pratiqués sur ce marché. Néanmoins, l’Espagne continue à séduire les Belges. Une enquête a mis en évidence que le Belge investissait principalement en Espagne pour pouvoir fuir la vie stressante qu’il menait en Belgique.

                                              ***

Par rapport au marché belge, les prix pratiqués sur le marché de l’immobilier en Espagne demeurent assez bas, mais la période des affaires en or semble tout doucement révolue. A l’intérieur des terres, les prix pourraient encore diminuer quelque peu, mais sur la côte, où la plupart des Wallons possèdent une résidence secondaire, les prix sont inexorablement à la hausse. Azull a analysé les prix et confirme ainsi la tendance observée : en 2013, le Belge payait en moyenne 190 000 euros pour une villégiature en Espagne contre 240 000 euros l’année dernière, soit une augmentation de 26%. Par comparaison : en 2012, la moyenne des prix était de 170 000 euros comme en 2011, d’ailleurs.

Du petit appartement à la résidence moderne

Les 240 000 euros que le Belge doit dépenser pour acquérir une seconde résidence en Espagne représentent un montant quelque peu plus élevé que le prix moyen qu’il pensait mettre au début de sa quête.

“Lorsqu’ils se décident à acheter une seconde résidence en Espagne, la plupart des Belges pensent à un budget moyen de 180 000 euros. Mais une fois que les projets prennent forme, force est de constater que ce budget ne suffit pas. Jusqu’à présent, cela ne semble pas poser de problème aux Belges.”

Marleen De Vijt, CEO de la société Azull 

Le bien que vous pourrez convoiter avec un budget de 240 000 euros varie fortement d’une région à l’autre.

“Les lieux de villégiature hautement fréquentés, tels que la Costa Del Sol ou la Costa Blanca, vous proposeront pour ce montant une habitation existante ou un appartement compact à quelques kilomètres de la plage. Dans les régions moins connues, comme la Costa Calida, par exemple, vous pourrez pour ce prix-là avoir un bien spacieux et moderne à quelques mètres à peine de la plage.”

Marleen De Vijt

815 Belges

Que ce soit ou non la fin des bonnes affaires, l’intérêt des Belges pour le marché espagnol de l’immobilier ne faiblit pas. Au contraire, début 2015, davantage de secondes résidences ont été achetées en Espagne qu’à la même période l’année dernière. D’après les bureaux d’enregistrement espagnols, quelque 815 Belges ont acheté une seconde résidence au cours du premier trimestre de cette année, contre 747 en 2014. Par rapport aux autres étrangers, les Belges sont très friands de l’Espagne. Ainsi, seuls les Britanniques, les Français et les Allemands nous devancent sur le marché de l’immobilier espagnol. Les Belges se situent à la quatrième place du classement mondial des ressortissants qui investissent dans une villégiature en Espagne.

Selon une enquête réalisée par Azull en se fondant sur une base de données de 8000 Belges, il semble que l’Espagne attire les Begles pour de nombreuses raisons et pas seulement parce que l’on peut “y faire de bonnes affaires”. Ainsi 85% des Belges qui veulent investir en Espagne recherchent littéralement le calme. Ils ne recherchent pas nécessairement à passer de longues semaines dans leur seconde résidence mais souhaitent simplement pouvoir s’y rendre de temps en temps. D’ailleurs, quelque 70% des Belges qui achètent un bien en Espagne n’y vont parfois que pour quelques jours, voire un weekend prolongé.

Les plus de 45 ans forment la majeure partie des acquéreurs ; ils achètent un bien pour eux bien entendu mais également en pensant à leurs enfants et à leurs petits-enfants.

“Souvent, les gens optent pour l’immobilier parce que le carnet d’épargne ne rapporte quasiment plus rien. Mais plus que jamais, ils considèrent cet achat comme un investissement de qualité. La vie professionnelle en Belgique est parfois si intense que le besoin d’évasion pendant quelques jours est de plus en plus grand. En Espagne, les Belges ont trouvé un endroit où ils pouvaient se déconnecter complètement, tant mentalement que physiquement, de leur vie professionnelle.”

Marleen De Vijt

 

A propos d'Azull

Azull est le leader absolu en Belgique sur le marché des secondes résidences en Espagne. Le groupe immobilier a des agences tant en Belgique (Herentals) qu’en Espagne. Son objectif est de garantir l’exactitude des informations et la prestation de services professionnels. www.azull.info